Avocates et avocats de France en grève : on est là !

Avocates et avocats de France en grève : on est là !

Depuis plus de 6 semaines, les avocates et avocats de France sont en grève contre le projet du Gouvernement de réduire leurs droits à la retraite.

Le système de retraite des avocates et avocats en France est un exemple de solidarité entre eux, quels que soient leur mode d’exercice et leur situation économique. Ce régime bénéficiaire participe également à la solidarité avec les autres professions, sans corporatisme.

Malgré cela, le projet du Gouvernement aura pour conséquence d’augmenter considérablement le montant de leurs cotisations et de réduire leurs pensions de retraite.

Cette augmentation des cotisations pèsera principalement sur la moitié des avocates et avocats ayant les revenus les plus bas.

C’est pourtant cette partie de la profession qui assure l’accès aux droits du plus grand nombre : la défense pénale pour tous, le droit de la famille, des mineurs, des consommateurs, des locataires, des travailleurs, des étrangers,…

L’augmentation des cotisations rendra impossible économiquement l’exercice de la profession et réduira drastiquement l’accès aux droits pour toutes et tous !

Derrière la réforme des retraites, c’est un projet de société que défend le Gouvernement Français : celui de l’argent roi, de la loi du plus fort, de l’écrasement des plus faibles ; une atteinte à la solidarité.

Le combat des avocates et avocats en France est, pour nous, avocates et avocats européens, un combat emblématique pour un autre projet de société.

Aujourd’hui, les avocates et avocats européens regardent avec fierté les avocates et avocats de France défendre la place de la défense dans la société et leur apportent tout leur soutien.

Barcelone, Colmar, le 15 février 2020

——

Lawyers from France on strike: we’re here!

For more than 6 weeks, lawyers in France have been on strike against the Government’s plan to reduce their pension rights.

Lawyers’ retirement system in France is an example of solidarity amongst lawyers, whatever their type of practice and their economic situation. Furthermore, this pension scheme also contributes to solidarity with other professions, without corporatism.

Despite this, the Government’s plan will result in a considerable increase in the amount of their contributions and a reduction in their retirement pensions. This increase in contributions will mainly affect lawyers with the lowest incomes, nearly half of all lawyers in France.
It is, however, this part of the profession that ensures access to the rights of the greatest number: criminal defence for all, family law, law for minors, consumers, tenants, workers, foreigners, etc. The increase in pension contribution fees will make it economically unviable to exercise the profession and will drastically reduce access to rights for all!

Behind the pension reform, the French government defends a social project: that of the reign of money, the law of the strongest, the crushing of the weakest; an attack on solidarity. The fight of lawyers in France is, for us European lawyers, an emblematic fight for another social project.

Today, European lawyers proudly watch French lawyers defend the place of defence in society and give them their full support.

Barcelona, Colmar, 15th of February 2020

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *